dimanche 21 avril 2019
15:10 -

PSG : Giovani Lo Celso, Lassana Diarra, Timothy Weah… Eux aussi sont champions de France

Le championnat de France a ceci de particulier qu’il suffit d’y avoir participé une minute dans la saison pour avoir droit à une ligne supplémentaire à son palmarès en cas de sacre de son équipe. Ou même de son ex-équipe. Giovani Lo Celso, Lassana Diarra ou Timothy Weah seront ainsi considérés comme champions cette saison avec le PSG, officiellement sacré mercredi après son succès à Nantes. Et pourtant ils ne figurent plus dans l’effectif parisien. Lo Celso était prêté depuis la fin août au Betis Séville, qui a levé mardi son option d’achat à 25 millions d’euros, et n’a joué que 10 petites minutes à Guingamp lors de la 2eme journée (1-3). Mais le milieu argentin ajoute toutefois un 8eme trophée avec Paris à son CV.Rimane : 12 minutes = 3 titresCe n’est que le 3eme pour Weah, envoyé lors du dernier Mercato hivernal s’aguerrir au Celtic Glasgow dans le cadre d’un prêt sans option d’achat. Sa saison en L1 s’est limitée à deux apparitions, pour 53 minutes et un but. Membre historique de la réserve, Kévin Rimane n’a passé que quatre minutes sur le terrain en L1, face à Amiens (5-0), avant d’être prêté à Istra, dans le championnat croate. Il avait déjà été champion en 2017-18 en disputant 6 minutes et en 2015-16 en jouant 2 minutes. Transféré à Salzbourg début février, Antoine Bernede avait auparavant disputé deux rencontres de championnat avec son club formateur, en début de saison, quand les internationaux avaient droit à des vacances prolongées dans la foulée de la Coupe du Monde.Pas de 3eme titre de champion pour TrappMieux encore que ceux qui sont partis en cours de saison vers un autre club, Lassana Diarra a mis un terme à sa carrière. Elle se bouclera finalement avec un 13eme trophée grâce aux trois rencontres jouées en L1, dont la dernière en octobre. Inclus sur la feuille de match sans entrer en jeu contre Caen en ouverture de la saison (3-0), Kevin Trapp n’aura pas le droit à sa part du titre. Dans le même cas, Sébastien Cibois et Azzedine Toufiqui pourraient être récompensés par Thomas Tuchel avec au moins une apparition d’ici la fin de la saison. En l’état, 28 Parisiens seront considérés comme champions de France. Un total qui pourrait augmenter maintenant le titre acquis.
Lire la suite.
ORANGEFOOTBALLCLUB.COM

10:02 -

Mercato Championship : Pieters transféré définitivement à Amiens ?

Arrivé en janvier dernier à Amiens dans les dernières heures du mercato hivernal, Erik Pieters pourrait quitter définitivement Stoke City et s’engager avec le club d’Amiens en Ligue 1. Le latéral international néerlandais a été prêté par les Potters à Amiens jusqu’à la fin de la saison. Sous les couleurs de l’équipe picarde, le joueur […]
Lire la suite.
MERCATOFOOTANGLAIS.NET

jeudi 04 avril 2019
17:00 -

Mercato - ASSE : Ce témoignage sur l’intérêt de l’ASSE pour Tanguy Ndombele…

Mercato - ASSE : Ce témoignage sur l’intérêt de l’ASSE pour Tanguy Ndombele…

En 2017, Tanguy Ndombele quittait Amiens pour l’OL. Et alors que le milieu de terrain aurait pu rejoindre l’ASSE, Christophe Pélissier, son ancien entraîneur, revient sur ce dossier.
Lire la suite.
LE10SPORT.COM

15:30 -

Mercato - ASSE : Cet entraîneur de Ligue 1 qui rêve du poste de Jean-Louis Gasset

Mercato - ASSE : Cet entraîneur de Ligue 1 qui rêve du poste de Jean-Louis Gasset

Actuellement sur le banc d’Amiens, Christophe Pelissier s’est intéressé à l’idée d’entraîner l’ASSE, reconnaissant que cela est toutefois très compliqué.
Lire la suite.
LE10SPORT.COM

mardi 02 avril 2019
13:27 -

Mercato - Amiens conservera Guirassy en cas de maintien

Arrivé lors du mercato hivernal en provenance du FC Cologne (D2 allemande), Sehrou Guirassy est prêté avec option d'achat à l'Amiens SC...
Lire la suite.
MADEINFOOT.COM

09:06 -

Mercato - OL : un international suisse pour remplacer Ndombele ?

Courtisé par le PSG, le Real Madrid, Manchester City ou encore la Juventus Turin, Tanguy Ndombele représente pour l'OL la meilleure opportunité de vente cet été, deux ans après son arrivée d'Amiens contre...
Lire la suite.
MADEINFOOT.COM

dimanche 31 mars 2019
05:25 -

L’épisode Courbis, dernier en date d'une crise de gouvernance à Caen

Le Stade Malherbe de Caen se déplace dimanche à Monaco (15h00). Il y a encore quelques semaines ce match aurait été décrit comme celui de la peur mais la série de sept matchs sans défaite des Monégasques a sorti le club de la Principauté de la zone rouge. Pour les Normands, c'est le constat inverse avec désormais une place de lanterne rouge et une fessée contre Saint-Etienne (0-5) à domicile juste avant la trêve internationale. Si la tension était quelque peu redescendue en Normandie durant les matchs internationaux, la sortie médiatique de Rolland Courbis à deux jours d'un match crucial a fait resurgir la crise sportive et surtout institutionnelle qui touchent le club depuis près d’un an.Le départ de Fortin comme point de départLa menace d'une relégation en Ligue 2, les Caennais la ressentent depuis maintenant trois ans. S'ils ont réussi à se sauver dans des scénarios complètement surréalistes jusqu’à présent, la situation en interne ne s'est jamais vraiment arrangée avec en point d'orgue une sorte de « putsch » il y a un an. Entre lutte d'influences et manœuvres par derrière, Jean-François Fortin s'est vu montrer la sortie après seize ans de présidence. La faute selon lui « à son refus de virer Xavier Gravelaine » alors directeur sportif du club. Neuf des treize actionnaires ont donc voté « démocratiquement » le départ du président historique et pris les commandes du club. La méthode a forcément été critiquée et les supporters, reconnaissant envers tout ce qu'a fait Fortin au club, ont tout de suite fait preuve de défiance envers Gilles Sergent, son successeur.Des Mercatos ratés, une colère qui grondeLes scènes lors du match contre Saint-Etienne à la mi-mars avec des supporters quittant le stade à la pause, ou applaudissant les gestes et buts stéphanois, ne sont que le résultat d'une communication coupée entre les différentes parties du club. Afin d'apaiser les tensions, Sergent a d'ailleurs avoué que « leur colère est légitime » face à la situation sportive. Mais en plus de la position de lanterne rouge, les groupes de supporters reprochent la stratégie sportive mise en place par la nouvelle direction. Damien Da Silva, Ronny Rodelin ou encore Ivan Santini ont quitté le navire l'été dernier sans vraiment être remplacés qualitativement. Durant le Mercato hivernal et face aux prémices d'une deuxième partie de saison compliquée, des renforts étaient attendus mais ni Nicolas Benezet, ni Alfa Semedo n'ont posé leurs valises.La goutte de trop pour les habitués de d'Ornano qui s'en sont pris aux joueurs, plus victimes que coupables, après la rencontre contre Amiens en février dernier, avant d'appeler le président à la démission il y a deux semaines. Les promesses non tenues, peut-être le symbole d'un club à la dérive et qui a vu en Rolland Courbis son sauveur. Le rôle ambigu et le coup d'Etat de l'ancien coach marseillais n'ont fait qu'accentuer le malaise que renvoie le club et la fracture au sein du groupe du SMC. En cas de relégation, des heures sombres sont à prévoir et pas sûr que le club s'en relève si rapidement.
Lire la suite.
ORANGEFOOTBALLCLUB.COM

mardi 26 mars 2019
05:00 -

Mercato - OM : Cet ancien de Ligue 1 qui évoque ses arrivées avortés à l’OM

Mercato - OM : Cet ancien de Ligue 1 qui évoque ses arrivées avortés à l’OM

Passé notamment par Nantes, Angers et Amiens, Issa Cissokho aurait pu connaître un autre club de Ligue 1 : l’OM. Mais comme l’a expliqué le Sénégalais, cela ne s’est jamais fait…
Lire la suite.
LE10SPORT.COM

mardi 19 mars 2019
16:03 -

CAN 2019 - Côte d'Ivoire : Les gagnants et les perdants de la liste du sélectionneur ivoirien

Certains vont pouvoir afficher leur plus beau sourire. D'autres vont certainement ruminer de leur côté. Voici nos gagnants et nos perdants de la liste des 24 éléphants convoqués pour affronter le Rwanda et le Liberia les 23 et 26 Mars prochain à Abidjan . Les gagnants  Wonlo Coulibaly (Défenseur, ASEC Mimosas) Avec les blessures d’Adama Traoré et surtout de Ghislain Konan, il y a de la place à prendre sur l’aile gauche de la défense ivoirienne. Dans cette perspective, Wonlo Coulibaly a un gros coup à jouer. Convoqué pour la deuxième fois sous Ibrahim Kamara, le joueur de l’ASEC Mimosas doit profiter de ce rassemblement pour se montrer sous un meilleur jour afin de se poser en candidat sérieux pour une place dans les 23 qui iront disputer la CAN 2019 en Egypte. Simon Deli (Défenseur, Slavia Prague) Alors qu’on l’avait mis aux oubliettes  après sa chaotique prestation contre le Maroc au stade Houphouët-Boigny (Abidjan) en novembre 2017, le defenseur ivoirien  , Simon Deli effectue un retour contre toutes attentes en sélection. Le colosse défenseur du Slavia Prague profite de son profil de défenseur central gaucher pour s’inviter dans le groupe ivoire. Ibrahim Kamara l’a préféré par exemple à des joueurs très performants comme Lamine Koné (Strasbourg) ou Prince Gouano (Amiens). Ismaël Diomandé (Milieu, SM Caen) Tombé en disgrâce en sélection depuis la fin de la CAN 2015, Ismaël Diomandé est de retour en équipe nationale. Le rugueux milieu défensif de Caen profite du forfait de Cheick Doukouré pour s’incruster dans la liste du sélectionneur national. Titulaire à Caen, Diomandé connait bien la sélection (17 sélections pour 1 but) . Sa combativité, son sens du sacrifice et son expérience peuvent s’avérer utile à l’équipe. L’ancien joueur de Saint-Etienne sera à coup sur ,  la doublure de Geoffroy Serey Dié dans le milieu des éléphants . Les perdants  Bayo Vakoun (Attaquant, Celtic Glasgow) Présent à chaque regroupement des éléphants depuis la nomination d’Ibrahim Kamara à la tète de la sélection , Bayo Vakoun ne sera pas des deux premiers rendez-vous de l’année des Eléphants. Parti au Celtic Glasgow durant le mercato hivernal, l’attaquant de 22 ans n’a pas eu les faveurs du sélectionneur qui a préféré le laisser à la disposition de l’équipe Espoirs. Bayo paie certainement ses débuts très timides en Ecosse. Mais à deux mois de la CAN 2019, la baisse de régime de l’ancien buteur prolifique du DAC Streda (Ligue 1 slovaque) et du Stade d'Abidjan (Ex Ligue 1 ivoirienne) intervient au mauvais moment. Souleymane Doumbia (Défenseur, Rennes) Convoqué pour la première fois en sélection en novembre pour affronter la Guinée, Souleymane Doumbia ne connaîtra pas une seconde convocation d’affilée avec les Eléphants. Alors qu’on attendait de revoir le latéral gauche de Rennes après la grave blessure de Ghislain Konan, cela n’a pas été le cas. Il faut dire que Doumbia joue très peu à Rennes qu’il a rejoint en janvier en provenance des Grasshopers Zurich (Ligue 1 suisse). Le fait que le sélectionneur appelle un joueur du championnat local, en l’occurrence Wonlo Coulibaly, n’est pas un bon signe pour le joueur formé au PSG. D’ici à juin, Souleymane Doumbia devra en faire plus à Rennes s’il veut embarquer dans le bon wagon pour la CAN égyptienne. Cheick Comara (Défenseur, WAC Casablanca) Surprise du chef de la dernière liste d’Ibrahim Kamara, Cheick Comara est resté à quai cette fois-ci. Cela montre le degré de confiance que lui accorde le sélectionneur. Alors qu’il est titulaire avec le WAC Casablanca, Comara n’a pas eu les faveurs du patron des Eléphants qui a préféré rappeler Simon Deli à sa place. Le rêve du jeune défenseur central ivoirien de voir l’Egypte en juin prochain a incontestablement pris du plomb dans l’aile.
Lire la suite.
ORANGEFOOTBALLCLUB.COM

mercredi 13 mars 2019
14:20 -

PSG, Lyon, Lille, Marseille... Les résultats nets des clubs français en 2017-2018

Les clubs français augmentent leurs recettes… mais perdent de l’argent. Voilà, grossièrement, ce qu’il faut retenir du rapport de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), publié mercredi après-midi. « Au terme de la saison 2017/2018, le football professionnel français affiche une performance économique exceptionnelle, avec un chiffre d’affaires de 2,836 milliards d’euros, soit en hausse de 31 % par rapport à la saison précédente, et un bénéfice opérationnel de + 161 M€ contre une perte de 32 M€ lors de la saison précédente » peut-on lire d’emblée dans un communiqué publié sur le site de la LFP. Des résultats notamment permis par un montant record des plus-values liées aux transferts de joueurs (929 M€ contre 302 M€ en 2016/2017), ou encore une augmentation de 2% des produits d’exploitation.Le PSG et Lille à l’opposéProblème, le résultat net comptable global, lui, se dégrade pour atteindre son pire niveau depuis dix ans, affichant une perte de 176 M€ sur la saison 2017/2018, contre -101 M€ un an plus tôt. Pourtant, 15 clubs de Ligue 1 (contre 13 lors de la saison précédente) et 14 clubs de Ligue 2 affichent des résultats nets bénéficiaires. Le meilleur élève est le Paris Saint-Germain, avec un bénéfice de plus de 31 M€, suivi par… Angers (+11,529 M€) et Lyon (+7,982 M€). Dans la catégorie des mauvais élèves, la palme revient à Lille, qui présente un déficit de près de 142 M€ tandis que l’OM a perdu plus de 78 M€.Les résultats nets des clubs de Ligue 1 à l’issue de la saison 2017/18 : Amiens : + 6,098 M€ Angers : + 11,529 M€ Bordeaux : - 21,099 M€ Caen : + 0,524 M€ Dijon : + 5,933 M€ Guingamp : + 0,824 M€ Lille : - 141,898 M€ * OL : + 7,982 M€ OM : - 78,584 M€ Metz : + 0,443 M€ Monaco : + 0,014 M€ Montpellier : + 5,741 M€ Nantes : - 0,139 M€ Nice : + 0,827 M€ Paris SG : + 31,519 M€ Rennes : + 4,637 M€ Saint-Etienne : + 0,513 M€ Strasbourg : + 5,55 M€ Toulouse : - 0,424 M€ Troyes : + 1,288 M€
Lire la suite.
ORANGEFOOTBALLCLUB.COM

lundi 11 mars 2019
11:45 -

Un duel de géants pour le transfert d'une pépite lyonnaise ?

Après avoir raté Fred et Jorginho l’été dernier, Manchester City resterait à la recherche d’un milieu de terrain récupérateur pour épauler le Brésilien Fernandinho (34 ans). Dans cette optique, Josep Guardiola, le manager des Citizens, garderait un œil particulièrement attentif sur le Lyonnais Tanguy Ndombele (22 ans). A en croire certains échos de la presse anglaise (Express), l’international français pourrait faire l’objet d’une nouvelle offensive de la part de l’actuel leader de Premier League, qui pourrait aussi être intéressé par Thiago Alcantara (27 ans, Bayern Munich).Beaucoup de monde pour le transfert du TricoloreDans le viseur du Paris Saint-Germain du côté de la Ligue 1, Tanguy Ndombele serait aujourd’hui courtisé par une pléiade de formations étrangères. Outre Manchester City, Manchester United et Tottenham seraient aussi sur la piste de l’ancien joueur d’Amiens, qui serait évalué à plus de cinquante millions d’euros. Idem concernant la Juventus Turin, qui ne devrait pas être en mesure de récupérer Paul Pogba. « Cet été, on laissera partir un seul joueur parmi ceux sollicités, on ne sait pas lequel (Ferland Mendy et Memphis Depay devraient notamment être concernés en plus de Ndombele), a indiqué dimanche Jean-Michel Aulas, le président lyonnais, dans Téléfoot. On fait un gros effort pour convaincre Nabil (ndlr : Fekir), qui est notre champion du monde, de rester. »
Lire la suite.
ORANGEFOOTBALLCLUB.COM

samedi 09 mars 2019
20:35 -

L1 : Amiens vient à bout de Nîmes et s’éloigne de la zone rouge

Le debriefEnlisé dans les bas-fonds du classement depuis de longs mois, Amiens a visiblement compris que le succès de son opération maintien reposait avant tout sur ses performances à domicile. Après Caen (1-0) et Nice (1-0), les hommes de Christophe Pélissier ont décroché une troisième victoire de rang au stade de la Licorne, cette fois contre Nîmes (2-1). Les Picards ont globalement dominé la première période mais c’est au retour des vestiaires qu’ils ont pris les devants, par l’intermédiaire de Sehrou Guirassy (49eme). L’égalisation rapide de Rachid Alioui (52eme) les a quelque peu désemparés, mais Erik Pieters n’a pas laissé le doute s’installer (64eme). Et même si Guirassy a terni la soirée en se faisant bêtement expulser (89eme), les Amiénois ont tenu bon jusqu’au bout. Ce succès logique au regard de la physionomie du match permet à l’ASC (18eme) de s’éloigner de la zone dangereuse, avec sept longueurs d’avance sur Dijon (18eme).Le report du match de la 27eme journée face à Rennes aurait-il coupé les jambes du Nîmes Olympique ? Les Gardois disputaient en effet leur première rencontre depuis deux semaines et un revers à Paris (3-0). La partie a certes été animée (35 tirs au total), mais les Crocos ont surtout donné l’impression de subir les événements, à l’image d’un Sada Thioub et d’un Antonin Bobichon pour le moins discrets. Si Rachid Alioui est un peu sorti du lot, force est toutefois de reconnaître que la prestation collective des joueurs de Bernard Blaquart n’a pas été à la hauteur du défi imposé par les Samariens. Toujours bien calé dans le ventre mou du championnat (11eme), le promu a raté une occasion de se rapprocher encore plus du maintien.Le film du match27eme minutePremière occasion pour Amiens ! Décalé sur le côté droit par Moussa Konaté, Cheick Timité entre dans la surface, se met sur son pied gauche et centre vers Sehrou Guirassy, esseulé au point de penalty. La reprise de l’attaquant prêté par Cologne heurte le haut de la barre transversale !32eme minuteTrouvé aux abords de la surface, Sehrou Guirassy arme une frappe du droit à ras de terre. Pris à contre-pied, Paul Bernardoni repousse le ballon du pied !35eme minuteSada Thioub mène un contre nîmois et sert Sofiane Alakouch, qui tire du droit à l’entrée de la surface. Régis Gurtner est sur la trajectoire !45eme minuteSitué à une trentaine de mètres du but adverse, Saman Ghoddos décoche une frappe du droit. Paul Bernardoni se couche bien et dévie le ballon !49eme minute (1-0)L’ASC ouvre le score ! Sur une longue touche d’Erik Pieters, Anthony Briançon dévie involontairement vers Sehrou Guirassy. L’avant-centre picard contrôle de la poitrine et ajuste Paul Bernardoni d’une reprise du droit !52eme minute (1-1)Les Crocos égalisent ! Depuis le côté droit, Téji Savanier adresse un centre que Renaud Ripart dévie en direction du second poteau. Rachid Alioui suit bien et bat Régis Gurtner de la tête !64eme minute (2-1)Les Amiénois reprennent les devants ! Lancé en profondeur sur le côté droit, Moussa Konaté entre dans la surface et centre vers le second poteau, où se trouve Erik Pieters. Le latéral néerlandais conclut de la tête à bout portant !73eme minutePrince Gouano rate sa relance et Rachid Alioui hérite du ballon à 25 mètres environ du but adverse. La tentative du droit de l’international marocain termine sa course sur la transversale de Régis Gurtner !Tops et flopsTOP 3Arrivé sans faire de bruit au cours du Mercato hivernal, Erik PIETERS n’a pas mis longtemps à s’imposer comme étant un titulaire indiscutable du côté d’Amiens. Et en se penchant sur sa prestation contre Nîmes, on comprend aisément pourquoi Christophe Pélissier lui fait confiance. Propre défensivement et intéressant sur le plan offensif, le latéral néerlandais est impliqué sur l’ouverture du score de l’ASC (49eme). Bien placé, il a trouvé le chemin des filets quelques minutes plus tard (64eme).Souvent au duel avec Anthony Briançon et Loïck Landre, Moussa KONATE s’est agacé et a parfois donné l’impression de sortir de son match. Mais l’international sénégalais a su se remettre sur de bons rails et a agrémenté sa bonne copie d’une passe décisive pour Erik Pieters (64eme).Cheick TIMITE est assurément l’un des hommes en forme du moment dans les rangs picards. Virevoltant sur son aile droite, l’Ivoirien a fait des différences balle au pied et n’a pas ménagé ses efforts. Remplacé par Juan Otero en toute fin de partie (93eme).FLOP 3Faitout MAOUASSA a eu fort à faire face à un Cheick Timité bien en jambes et n’a que rarement apporté le surnombre en phase offensive. Surtout, l’ancien Nancéien n’est pas exempt de tout reproche sur les deux buts encaissés par son équipe (49eme, 64eme).A l’exception d’un contre à l’issue duquel il a bien servi Sofiane Alakouch (35eme), Sada THIOUB n’a quasiment pas été en mesure de faire valoir ses qualités de vitesse et de percussion sur la pelouse de la Licorne. Trop peu en vue lors du premier acte, il a été remplacé par Denis Bouanga à l’heure de jeu (61eme).Auteur d’un match abouti, Sehrou GUIRASSY aurait normalement dû figurer dans les Tops. Mais c’était sans compter sur son tacle aussi stupide que dangereux sur Denis Bouanga, qui lui a valu un carton rouge direct (89eme). L’attaquant prêté par Cologne va écoper d’une suspension dont la durée reste à déterminer. Ce qui va inévitablement pénaliser sa formation.Monsieur l’arbitre au rapportLes contacts ont été nombreux mais M.Delajod a, plus d’une fois, pris le parti de laisser le jeu se poursuivre, ce qui n’a pas toujours été du goût du public amiénois. Le carton rouge infligé à Sehrou Guirassy (89eme) est amplement justifié.La feuille de matchL1 (28eme journée) / AMIENS – NÎMES : 2-1Stade de la Licorne (9 620 spectateurs environ)Temps clément – Pelouse en bon étatArbitre : M.Delajod (6)Buts : Guirassy (49eme), Pieters (64eme) pour Amiens - Alioui (52eme) pour NîmesAvertissements : Konaté (54eme), Lefort (71eme) pour Amiens - Landre (75eme) pour NîmesExpulsion : Guirassy (89eme) pour AmiensAmiensGurtner (6) – Krafth (6), Gouano (cap) (5), Lefort (6), Pieters (7) – Timité (6) puis Otero (93eme), Monconduit (6), Blin (5), Ghoddos (5) puis Mendoza (83eme) – Konaté (6), Guirassy (4)N'ont pas participé : Dreyer (g), Dibassy, El Hajjam, Gnahoré, BodmerEntraîneur : C.PélissierNîmesBernardoni (5) – Alakouch (5) puis Bozok (77eme), Briançon (cap) (5), Landre (5), Maouassa (4) – Savanier (6), Ferri (5) puis Guillaume (80eme) – Thioub (4) puis Bouanga (61eme), Ripart (5), Alioui (6), Bobichon (4)N'ont pas participé : Valette (g), Paquiez, Lybohy, VallsEntraîneur : B.Blaquart
Lire la suite.
ORANGEFOOTBALLCLUB.COM

samedi 02 mars 2019
20:10 -

L1 : Malmené par Amiens, Reims arrache un nul

Le debriefInvaincu en championnat depuis le 5 décembre dernier (et une défaite contre Toulouse), Reims a frôlé la correctionnelle lors de la réception d’Amiens, samedi soir. En panne d’inspiration hormis Arbër Zeneli, les hommes de David Guion ont été surpris sur un penalty de Moussa Konaté (39eme) et un CSC de Younes Abdelhamid (44eme). Mais, après une première période particulièrement décevante, les Champenois ont su hausser le ton. Alors que Boulaye Dia a réduit l’écart quelques instants après son entrée en jeu (70eme), c’est un autre remplaçant qui a permis d’arracher un match nul : Mathieu Cafaro (84eme). Grâce à une réalisation de l’ancien Toulousain, le club du président Jean-Pierre Caillot prolonge sa série positive.Les Amiénois pourront regretter l’occasion manquée par Moussa Konaté (56eme), mais les locaux ont aussi eu des situations pour faire basculer la rencontre dans les derniers instants. Le scénario peut paraître cruel, mais les hommes de Christophe Pélissier grappille un nouveau point dans la course au maintien. De l’autre côté, il s’agit d’une piqûre de rappel pour les Rémois qui ne peuvent pas se permettre le moindre relâchement malgré les promesses affichées au cours des dernières semaines. Cela fait partie de l’apprentissage du plus haut niveau, et les coéquipiers d’Alaixys Romao ont montré qu’ils avaient du répondant, même dans un soir sans.Le film du match39eme minute (0-1)A la suite d’une faute de main de Foket, l’arbitre désigne logiquement le point de penalty. Konaté se charge de transformer la sanction avec une frappe décroisée du plat du pied droit qui prend E.Mendy à contrepied.44eme minute (0-2)Oublié sur le côté droit, Timite a tout le temps pour armer son centre. Aux abords de la surface rémoise, l’attaquant amiénois déclenche du pied droit. Sa passe est déviée par Abdelhamid et lobe E.Mendy.56eme minuteSur une contre-attaque amiénoise, E.Mendy est obligé de sortir le grand jeu devant Konaté. Le gardien rémois a sorti une parade de haut niveau du pied gauche.60eme minuteA la suite d’un coup-franc frappé côté droit par Ghoddos, Guirassy n’est pas loin de faire mouche au second poteau. Le joueur prêté par Cologne reprend le ballon du bout du pied mais n'arrive pas à redresser la trajectoire. Cela passe de peu à côté du poteau droit d’E.Mendy.70eme minute (1-2)Sur le côté droit de la surface amiénoise, Zeneli élimine Timite et centre fort en direction de B.Dia. Au second poteau, l’attaquant rémois marque du genou droit dans le but vide.84eme minute (2-2)A la suite d’un centre de Foket, Dibassy dégage sur Cafaro. Décalé côté droit aux abords de la surface amiénoise, l’ancien Toulousain contrôle et enchaîne avec une frappe puissante du pied droit qui termine dans le petit filet opposé de Gurtner. Ce dernier n’a pas bougé sur le missile du milieu de terrain rémois.93eme minuteSur le côté gauche, Zeneli repique dans l’axe et tente sa chance à une vingtaine de mètres du but de Gurtner. Sa frappe du pied droit flirte avec le poteau gauche du gardien amiénois.96eme minuteDécalé côté droit, B.Dia tente sa chance à l'entrée de la surface amiénoise. Son tir passe de peu au-dessus du but de Gurtner.Tops et flopsTOP 3Alors que Moussa Doumbia est progressivement monté en puissance, GUION a vu juste en misant sur Boulaye Dia et Mathieu Cafaro lors de la seconde période. Il s’agit d’un coaching réussi de la part du technicien champenois.Recruté lors du dernier Mercato d’hiver, ZENELI a été le meilleur joueur rémois. Alors que ses coéquipiers étaient en panne d’inspiration, l’international kosovar a été un poison constant pour la défense amiénoise.Buteur sur penalty, KONATE aurait pu terminer avec un doublé sans un arrêt décisif d’Edouard Mendy. Son association avec Sehrou Guirassy fait un bien fou aux Amiénois.FLOP 3Malheureux sur le 2eme but d’Amiens, ABDELHAMID a été un cran en-dessous de ses dernières sorties. Le Maroc a été malmené par le duo composé de Moussa Konaté et Sehrou Guirassy.En grande forme ces dernières semaines, OUDIN n’a pas connu la même réussite ce samedi soir. Au contraire. Incapable de se créer une seule occasion digne de ce nom, l’ailier rémois a été transparent (16 ballons touchés et 0 frappe).Confirmé au sein de l’entrejeu rémois, DINGOME a été trop beaucoup trop neutre pour espérer avoir le moindre impact sur cette rencontre.Monsieur l’arbitre au rapportLes Amiénois auraient pu bénéficier d’un penalty pour une intervention litigieuse de Romao sur Timite (26eme), mais M.Schneider a globalement fait son match.La feuille de matchL1 (J27) / REIMS - AMIENS : 2-2Stade Auguste-Delaune (8 500 spectateurs environ)Temps nuageux - Pelouse en bon étatArbitre : Schneider (6)Buts : B.Dia (70eme) et Cafaro (84eme) pour Reims - Konaté (39eme sp) et Abdelhamid (44eme csc) pour AmiensAvertissement : Pieters (75eme) pour AmiensExpulsion : AucuneReimsE.Mendy (5) - Foket (4), Engels (6), Abdelhamid (4), H.Kamara (4) - Romao (cap) (5), Mbemba (non noté) puis M.Doumbia (37eme - 5) – Oudin (3) puis B.Dia (66eme), Dingomé (4) puis Cafaro (81eme), Zeneli (7) - Chavarria (4)N'ont pas participé : Lemaître (g), Fontaine, Baba, M.MartinEntraîneur : D.GuionAmiensGurtner (5) - Krafth (4), Gouano (cap) (5), Lefort (6), Pieters (6) - Ghoddos (6) puis Dibassy (83eme), Monconduit (5), Blin (5), Timite (5) - Konaté (5) puis Gnahore (76eme), Guirassy (6)N'ont pas participé : Dreyer (g), Adenon, El Hajjam, Bodmer, MendozaEntraîneur : C.Pélissier
Lire la suite.
ORANGEFOOTBALLCLUB.COM

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. Suiv.
  7. >>
2