mardi 19 mars 2019
16:03 -

CAN 2019 - Côte d'Ivoire : Les gagnants et les perdants de la liste du sélectionneur ivoirien

Certains vont pouvoir afficher leur plus beau sourire. D'autres vont certainement ruminer de leur côté. Voici nos gagnants et nos perdants de la liste des 24 éléphants convoqués pour affronter le Rwanda et le Liberia les 23 et 26 Mars prochain à Abidjan . Les gagnants  Wonlo Coulibaly (Défenseur, ASEC Mimosas) Avec les blessures d’Adama Traoré et surtout de Ghislain Konan, il y a de la place à prendre sur l’aile gauche de la défense ivoirienne. Dans cette perspective, Wonlo Coulibaly a un gros coup à jouer. Convoqué pour la deuxième fois sous Ibrahim Kamara, le joueur de l’ASEC Mimosas doit profiter de ce rassemblement pour se montrer sous un meilleur jour afin de se poser en candidat sérieux pour une place dans les 23 qui iront disputer la CAN 2019 en Egypte. Simon Deli (Défenseur, Slavia Prague) Alors qu’on l’avait mis aux oubliettes  après sa chaotique prestation contre le Maroc au stade Houphouët-Boigny (Abidjan) en novembre 2017, le defenseur ivoirien  , Simon Deli effectue un retour contre toutes attentes en sélection. Le colosse défenseur du Slavia Prague profite de son profil de défenseur central gaucher pour s’inviter dans le groupe ivoire. Ibrahim Kamara l’a préféré par exemple à des joueurs très performants comme Lamine Koné (Strasbourg) ou Prince Gouano (Amiens). Ismaël Diomandé (Milieu, SM Caen) Tombé en disgrâce en sélection depuis la fin de la CAN 2015, Ismaël Diomandé est de retour en équipe nationale. Le rugueux milieu défensif de Caen profite du forfait de Cheick Doukouré pour s’incruster dans la liste du sélectionneur national. Titulaire à Caen, Diomandé connait bien la sélection (17 sélections pour 1 but) . Sa combativité, son sens du sacrifice et son expérience peuvent s’avérer utile à l’équipe. L’ancien joueur de Saint-Etienne sera à coup sur ,  la doublure de Geoffroy Serey Dié dans le milieu des éléphants . Les perdants  Bayo Vakoun (Attaquant, Celtic Glasgow) Présent à chaque regroupement des éléphants depuis la nomination d’Ibrahim Kamara à la tète de la sélection , Bayo Vakoun ne sera pas des deux premiers rendez-vous de l’année des Eléphants. Parti au Celtic Glasgow durant le mercato hivernal, l’attaquant de 22 ans n’a pas eu les faveurs du sélectionneur qui a préféré le laisser à la disposition de l’équipe Espoirs. Bayo paie certainement ses débuts très timides en Ecosse. Mais à deux mois de la CAN 2019, la baisse de régime de l’ancien buteur prolifique du DAC Streda (Ligue 1 slovaque) et du Stade d'Abidjan (Ex Ligue 1 ivoirienne) intervient au mauvais moment. Souleymane Doumbia (Défenseur, Rennes) Convoqué pour la première fois en sélection en novembre pour affronter la Guinée, Souleymane Doumbia ne connaîtra pas une seconde convocation d’affilée avec les Eléphants. Alors qu’on attendait de revoir le latéral gauche de Rennes après la grave blessure de Ghislain Konan, cela n’a pas été le cas. Il faut dire que Doumbia joue très peu à Rennes qu’il a rejoint en janvier en provenance des Grasshopers Zurich (Ligue 1 suisse). Le fait que le sélectionneur appelle un joueur du championnat local, en l’occurrence Wonlo Coulibaly, n’est pas un bon signe pour le joueur formé au PSG. D’ici à juin, Souleymane Doumbia devra en faire plus à Rennes s’il veut embarquer dans le bon wagon pour la CAN égyptienne. Cheick Comara (Défenseur, WAC Casablanca) Surprise du chef de la dernière liste d’Ibrahim Kamara, Cheick Comara est resté à quai cette fois-ci. Cela montre le degré de confiance que lui accorde le sélectionneur. Alors qu’il est titulaire avec le WAC Casablanca, Comara n’a pas eu les faveurs du patron des Eléphants qui a préféré rappeler Simon Deli à sa place. Le rêve du jeune défenseur central ivoirien de voir l’Egypte en juin prochain a incontestablement pris du plomb dans l’aile.
Lire la suite.
ORANGEFOOTBALLCLUB.COM

mercredi 13 mars 2019
14:20 -

PSG, Lyon, Lille, Marseille... Les résultats nets des clubs français en 2017-2018

Les clubs français augmentent leurs recettes… mais perdent de l’argent. Voilà, grossièrement, ce qu’il faut retenir du rapport de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), publié mercredi après-midi. « Au terme de la saison 2017/2018, le football professionnel français affiche une performance économique exceptionnelle, avec un chiffre d’affaires de 2,836 milliards d’euros, soit en hausse de 31 % par rapport à la saison précédente, et un bénéfice opérationnel de + 161 M€ contre une perte de 32 M€ lors de la saison précédente » peut-on lire d’emblée dans un communiqué publié sur le site de la LFP. Des résultats notamment permis par un montant record des plus-values liées aux transferts de joueurs (929 M€ contre 302 M€ en 2016/2017), ou encore une augmentation de 2% des produits d’exploitation.Le PSG et Lille à l’opposéProblème, le résultat net comptable global, lui, se dégrade pour atteindre son pire niveau depuis dix ans, affichant une perte de 176 M€ sur la saison 2017/2018, contre -101 M€ un an plus tôt. Pourtant, 15 clubs de Ligue 1 (contre 13 lors de la saison précédente) et 14 clubs de Ligue 2 affichent des résultats nets bénéficiaires. Le meilleur élève est le Paris Saint-Germain, avec un bénéfice de plus de 31 M€, suivi par… Angers (+11,529 M€) et Lyon (+7,982 M€). Dans la catégorie des mauvais élèves, la palme revient à Lille, qui présente un déficit de près de 142 M€ tandis que l’OM a perdu plus de 78 M€.Les résultats nets des clubs de Ligue 1 à l’issue de la saison 2017/18 : Amiens : + 6,098 M€ Angers : + 11,529 M€ Bordeaux : - 21,099 M€ Caen : + 0,524 M€ Dijon : + 5,933 M€ Guingamp : + 0,824 M€ Lille : - 141,898 M€ * OL : + 7,982 M€ OM : - 78,584 M€ Metz : + 0,443 M€ Monaco : + 0,014 M€ Montpellier : + 5,741 M€ Nantes : - 0,139 M€ Nice : + 0,827 M€ Paris SG : + 31,519 M€ Rennes : + 4,637 M€ Saint-Etienne : + 0,513 M€ Strasbourg : + 5,55 M€ Toulouse : - 0,424 M€ Troyes : + 1,288 M€
Lire la suite.
ORANGEFOOTBALLCLUB.COM

samedi 09 mars 2019
20:35 -

L1 : Amiens vient à bout de Nîmes et s’éloigne de la zone rouge

Le debriefEnlisé dans les bas-fonds du classement depuis de longs mois, Amiens a visiblement compris que le succès de son opération maintien reposait avant tout sur ses performances à domicile. Après Caen (1-0) et Nice (1-0), les hommes de Christophe Pélissier ont décroché une troisième victoire de rang au stade de la Licorne, cette fois contre Nîmes (2-1). Les Picards ont globalement dominé la première période mais c’est au retour des vestiaires qu’ils ont pris les devants, par l’intermédiaire de Sehrou Guirassy (49eme). L’égalisation rapide de Rachid Alioui (52eme) les a quelque peu désemparés, mais Erik Pieters n’a pas laissé le doute s’installer (64eme). Et même si Guirassy a terni la soirée en se faisant bêtement expulser (89eme), les Amiénois ont tenu bon jusqu’au bout. Ce succès logique au regard de la physionomie du match permet à l’ASC (18eme) de s’éloigner de la zone dangereuse, avec sept longueurs d’avance sur Dijon (18eme).Le report du match de la 27eme journée face à Rennes aurait-il coupé les jambes du Nîmes Olympique ? Les Gardois disputaient en effet leur première rencontre depuis deux semaines et un revers à Paris (3-0). La partie a certes été animée (35 tirs au total), mais les Crocos ont surtout donné l’impression de subir les événements, à l’image d’un Sada Thioub et d’un Antonin Bobichon pour le moins discrets. Si Rachid Alioui est un peu sorti du lot, force est toutefois de reconnaître que la prestation collective des joueurs de Bernard Blaquart n’a pas été à la hauteur du défi imposé par les Samariens. Toujours bien calé dans le ventre mou du championnat (11eme), le promu a raté une occasion de se rapprocher encore plus du maintien.Le film du match27eme minutePremière occasion pour Amiens ! Décalé sur le côté droit par Moussa Konaté, Cheick Timité entre dans la surface, se met sur son pied gauche et centre vers Sehrou Guirassy, esseulé au point de penalty. La reprise de l’attaquant prêté par Cologne heurte le haut de la barre transversale !32eme minuteTrouvé aux abords de la surface, Sehrou Guirassy arme une frappe du droit à ras de terre. Pris à contre-pied, Paul Bernardoni repousse le ballon du pied !35eme minuteSada Thioub mène un contre nîmois et sert Sofiane Alakouch, qui tire du droit à l’entrée de la surface. Régis Gurtner est sur la trajectoire !45eme minuteSitué à une trentaine de mètres du but adverse, Saman Ghoddos décoche une frappe du droit. Paul Bernardoni se couche bien et dévie le ballon !49eme minute (1-0)L’ASC ouvre le score ! Sur une longue touche d’Erik Pieters, Anthony Briançon dévie involontairement vers Sehrou Guirassy. L’avant-centre picard contrôle de la poitrine et ajuste Paul Bernardoni d’une reprise du droit !52eme minute (1-1)Les Crocos égalisent ! Depuis le côté droit, Téji Savanier adresse un centre que Renaud Ripart dévie en direction du second poteau. Rachid Alioui suit bien et bat Régis Gurtner de la tête !64eme minute (2-1)Les Amiénois reprennent les devants ! Lancé en profondeur sur le côté droit, Moussa Konaté entre dans la surface et centre vers le second poteau, où se trouve Erik Pieters. Le latéral néerlandais conclut de la tête à bout portant !73eme minutePrince Gouano rate sa relance et Rachid Alioui hérite du ballon à 25 mètres environ du but adverse. La tentative du droit de l’international marocain termine sa course sur la transversale de Régis Gurtner !Tops et flopsTOP 3Arrivé sans faire de bruit au cours du Mercato hivernal, Erik PIETERS n’a pas mis longtemps à s’imposer comme étant un titulaire indiscutable du côté d’Amiens. Et en se penchant sur sa prestation contre Nîmes, on comprend aisément pourquoi Christophe Pélissier lui fait confiance. Propre défensivement et intéressant sur le plan offensif, le latéral néerlandais est impliqué sur l’ouverture du score de l’ASC (49eme). Bien placé, il a trouvé le chemin des filets quelques minutes plus tard (64eme).Souvent au duel avec Anthony Briançon et Loïck Landre, Moussa KONATE s’est agacé et a parfois donné l’impression de sortir de son match. Mais l’international sénégalais a su se remettre sur de bons rails et a agrémenté sa bonne copie d’une passe décisive pour Erik Pieters (64eme).Cheick TIMITE est assurément l’un des hommes en forme du moment dans les rangs picards. Virevoltant sur son aile droite, l’Ivoirien a fait des différences balle au pied et n’a pas ménagé ses efforts. Remplacé par Juan Otero en toute fin de partie (93eme).FLOP 3Faitout MAOUASSA a eu fort à faire face à un Cheick Timité bien en jambes et n’a que rarement apporté le surnombre en phase offensive. Surtout, l’ancien Nancéien n’est pas exempt de tout reproche sur les deux buts encaissés par son équipe (49eme, 64eme).A l’exception d’un contre à l’issue duquel il a bien servi Sofiane Alakouch (35eme), Sada THIOUB n’a quasiment pas été en mesure de faire valoir ses qualités de vitesse et de percussion sur la pelouse de la Licorne. Trop peu en vue lors du premier acte, il a été remplacé par Denis Bouanga à l’heure de jeu (61eme).Auteur d’un match abouti, Sehrou GUIRASSY aurait normalement dû figurer dans les Tops. Mais c’était sans compter sur son tacle aussi stupide que dangereux sur Denis Bouanga, qui lui a valu un carton rouge direct (89eme). L’attaquant prêté par Cologne va écoper d’une suspension dont la durée reste à déterminer. Ce qui va inévitablement pénaliser sa formation.Monsieur l’arbitre au rapportLes contacts ont été nombreux mais M.Delajod a, plus d’une fois, pris le parti de laisser le jeu se poursuivre, ce qui n’a pas toujours été du goût du public amiénois. Le carton rouge infligé à Sehrou Guirassy (89eme) est amplement justifié.La feuille de matchL1 (28eme journée) / AMIENS – NÎMES : 2-1Stade de la Licorne (9 620 spectateurs environ)Temps clément – Pelouse en bon étatArbitre : M.Delajod (6)Buts : Guirassy (49eme), Pieters (64eme) pour Amiens - Alioui (52eme) pour NîmesAvertissements : Konaté (54eme), Lefort (71eme) pour Amiens - Landre (75eme) pour NîmesExpulsion : Guirassy (89eme) pour AmiensAmiensGurtner (6) – Krafth (6), Gouano (cap) (5), Lefort (6), Pieters (7) – Timité (6) puis Otero (93eme), Monconduit (6), Blin (5), Ghoddos (5) puis Mendoza (83eme) – Konaté (6), Guirassy (4)N'ont pas participé : Dreyer (g), Dibassy, El Hajjam, Gnahoré, BodmerEntraîneur : C.PélissierNîmesBernardoni (5) – Alakouch (5) puis Bozok (77eme), Briançon (cap) (5), Landre (5), Maouassa (4) – Savanier (6), Ferri (5) puis Guillaume (80eme) – Thioub (4) puis Bouanga (61eme), Ripart (5), Alioui (6), Bobichon (4)N'ont pas participé : Valette (g), Paquiez, Lybohy, VallsEntraîneur : B.Blaquart
Lire la suite.
ORANGEFOOTBALLCLUB.COM

vendredi 01 mars 2019
09:13 -

Foot – Ligue 1 (transfert) – Cavani incertain pour MU

Edinson Cavani n’était pas présent à l’entraînement collectif du PSG ce jeudi. L’Uruguayen est plus que jamais incertain pour le déplacement à Caen en Ligue 1 (samedi 17h). Et surtout pour le 8e de finale retour de la Ligue des champions face à Manchester United.
Lire la suite.
SPORTSCO-IDF.FR

09:00 -

OL : Ce panic-buy du mercato qui fait taire tout le monde

OL : Ce panic-buy du mercato qui fait taire tout le monde

Encore une fois décisif contre Caen en Coupe de France (3-1), Jason Denayer réalise une très bonne première saison à l'Olympique Lyonnais. Sans aucun doute, Jason Denayer est la dernière très bonne pioche du club rhodanien. Arrivé l'été dernier en provenance...
Lire la suite.
FOOT01.COM

mercredi 27 février 2019
15:00 -

OL : Il refuse d'être un bug du mercato lyonnais et voir l'avenir en grand

OL : Il refuse d'être un bug du mercato lyonnais et voir l'avenir en grand

Remplaçant face à Monaco dimanche soir, Pape Cheikh Diop fait partie des joueurs qui pourraient profiter du match de Coupe de France face à Caen ce mercredi pour grappiller un peu de temps de jeu. Doté d’un état d’esprit irréprochable, l’ancien milieu...
Lire la suite.
FOOT01.COM

01:29 -

Si Genesio perd contre Caen...

Le quart de finale de l'OL, mercredi face à Caen, semblait assez anodin. A priori, il ne le sera pas du tout pour Bruno Genesio, qu'une élimination pourrait fortement fragiliser.
Lire la suite.
FOOTBALL.FR

dimanche 24 février 2019
21:16 -

Mercato - Casanova : "La meilleure des choses ? Supprimer le mercato d'hiver"

Toulouse et Caen ont fait match nul ce dimanche au Stadium (1-1) pour le compte de la 26ème journée du Championnat de France de Ligue 1...
Lire la suite.
MADEINFOOT.COM

21:00 -

L1 : Monaco s’offre Lyon et s’éloigne de la zone rouge

Le debriefUne formation luttant pour sa survie face à un prétendant au podium, tel était le pitch de l’affiche de Ligue 1 de ce dimanche soir. Mais la réalité du terrain a pris le contre-pied de celle du classement, puisque Monaco a dompté Lyon, sans que cela ne puisse souffrir de la moindre contestation (2-0). Les Portugais Gelson Martins (18eme) et Rony Lopes (26eme) ont rapidement mis le club de la Principauté sur de bons rails, tandis que Memphis Depay a vu son penalty être repoussé par Danijel Subasic en fin de rencontre (71eme). Auteurs d’une prestation convaincante, les Asémistes comptent désormais cinq points d’avance sur Caen (18eme). Passés à côté de leur sujet, les Gones accusent quant à eux cinq longueurs de retard sur Lille.Alimentée par certains entraîneurs de l’élite, la thèse selon laquelle Monaco aurait faussé le championnat grâce à son Mercato hivernal risque de continuer à prendre de l’ampleur. Car il faut se rendre à l’évidence : cette équipe est métamorphosée depuis le début du mois de février. Mais outre les renforts arrivés en janvier - parmi lesquels le très remuant Gelson Martins -, l’ASM peut aussi compter sur des joueurs absents pendant la majeure partie de la phase aller. Ainsi, Aleksandr Golovin et surtout Rony Lopes ont fait mal à l’OL ce dimanche soir. Très en vue, le Portugais s’est notamment illustré d’un rush solitaire conclu avec justesse (26eme). La confiance est revenue chez les hommes de Leonardo Jardim, et cela s’est vu au cours de cette partie, qu’ils ont dominée de A à Z. Dangereux offensivement, plus solides qu’à l’accoutumée en défense (et bien aidés par une parade de Danijel Subasic sur penalty), agressifs dans le bon sens du terme... Les Asémistes ont peut-être livré là un match référence. Leur prestation laisse en tout cas penser que le maintien devrait être décroché assez rapidement.Si Monaco a brillé, Lyon a, pour sa part, complètement raté son match. Et dans les grandes largeurs. Privé de Nabil Fekir (blessé), Bruno Genesio a concocté un 4-3-3 qu’il avait laissé de côté depuis un certain temps. Un choix qui n’a pas été couronné de succès, même si le schéma tactique n’est pas (loin s’en faut) le seul facteur pouvant expliquer l’échec lyonnais à Louis-II. Complètement apathiques, les Gones ont pris deux uppercuts en première période. Ils n’ont jamais su s’en relever. Les sorties prématurées de Fernando Marçal (12eme) et de Martin Terrier (40eme) sur blessure ont également agrémenté un premier acte à très vite oublier du côté de l’OL. Marcelo et ses coéquipiers ont vaguement essayé de montrer un autre visage après la pause, mais le contenu proposé était bien trop insuffisant pour espérer revenir. Et quand l’occasion de réduire l’écart s’est présentée, Memphis Depay a été mis en échec par Danijel Subasic (71eme). Cinq jours après avoir tenu tête au FC Barcelone en Ligue des Champions (0-0), les Rhodaniens se prennent donc les pieds dans le tapis et réalisent une mauvaise opération dans la course à la deuxième place.Le film du match18eme minute (1-0)Monaco ouvre le score ! Fodé Ballo-Touré s’avance sur le côté gauche et centre à ras de terre. Le ballon arrive sur Gelson Martins, qui feinte la frappe avant de tirer entre les jambes de Ferland Mendy. Anthony Lopes est battu !26eme minute (2-0)L’ASM double la mise ! Rony Lopes intercepte le ballon dans les pieds de Léo Dubois à hauteur de la ligne médiane. Le Portugais file ensuite à toute vitesse vers le but adverse, résiste au retour du latéral lyonnais et ajuste Anthony Lopes d’une frappe croisée !45eme+2 minuteDepuis le côté gauche, Ferland Mendy adresse un centre que Tanguy Ndombele réussit à reprendre de la tête. Le ballon passe au-dessus du cadre !58eme minuteQuelle occasion pour les Monégasques ! Sur un contre, Radamel Falcao s’avance plein axe et enroule du droit à l’entrée de la surface. Le ballon effleure le poteau !71eme minuteL’arbitre accorde un penalty aux Lyonnais après une faute de Kamil Glik sur Moussa Dembélé. Memphis Depay s’élance… et bute sur Danijel Subasic, parti du bon côté !88eme minuteBertrand Traoré reprend le ballon du plat du pied gauche aux abords de la surface. Danijel Subasic se couche bien et détourne en corner !Tops et flopsTOP 3C’est peu dire que Rony LOPES a terriblement manqué à Monaco pendant la première partie de saison. L’ancien Lillois a été l’homme du match ce dimanche soir. Intenable, il a mis Léo Dubois au supplice dans son couloir… et a trouvé le chemin des filets au terme d’un remarquable numéro de soliste (26eme).Gelson MARTINS n’en finit plus d’être décisif. Buteur d’une puissante frappe du droit (18eme), le Portugais en est à trois réalisations en quatre matchs de Ligue 1 depuis son arrivée en Principauté. L’ailier formé au Sporting Portugal a toujours joué juste et ses accélérations ont causé de sérieux soucis à Ferland Mendy.Peu sollicité en première période, Danijel SUBASIC a su répondre présent au moment opportun. Sa parade sur le penalty tiré par Memphis Depay (71eme) a été cruciale, car une réduction de l’écart à ce moment-là aurait probablement engendré une fin de match crispante pour la défense asémiste.FLOP 3A son avantage contre le Barça en milieu de semaine, Léo DUBOIS n’a pas été à la fête sur le Rocher. Fautif sur le deuxième but monégasque (26eme), l’ex-Nantais a été constamment dans le dur face à Rony Lopes. Son apport offensif a par ailleurs été des plus discrets.Si Lyon a été dominé dans l’entrejeu, c’est en grande partie car Houssem AOUAR n’a pas eu son rendement habituel. Emprunté, le jeune Gone a perdu plusieurs ballons dans sa moitié de terrain et n’a guère été menaçant offensivement. Remplacé par Maxwel Cornet (81eme).Outre le penalty manqué par Memphis Depay (71eme), Lyon n’a quasiment jamais été dangereux. Dans ce contexte, difficile pour Moussa DEMBELE d’être à son avantage. Sevré de ballon, l’attaquant français est resté inoffensif de bout en bout. A noter néanmoins que c’est lui qui a obtenu le penalty évoqué ci-dessus.Monsieur l’arbitre au rapportM.Millot a fait preuve de clémence vis-à-vis de Martin Terrier, qui aurait pu être expulsé pour son tacle rugueux sur Kamil Glik (28eme). Pour le reste, l'arbitre n'a eu aucun mal à maîtriser ce match.La feuille de matchL1 (26eme journée) / MONACO – LYON : 2-0Stade Louis-II (11 630 spectateurs environ)Temps clément – Pelouse en bon étatArbitre : M.Millot (5)Buts : G.Martins (18eme), R.Lopes (26eme) pour MonacoAvertissements : D.Sidibé (52eme), Glik (70eme), Falcao (93eme) pour Monaco - Terrier (28eme) pour LyonExpulsion : AucuneMonacoSubasic (7) – D.Sidibé (6), Glik (5), B.Badiashile (6), Ballo-Touré (6) – A.Silva (6), Fabregas (6) – R.Lopes (7), Golovin (6) puis Aholou (81eme), G.Martins (7) puis Vinicius (91eme) – Falcao (cap) (5)N'ont pas participé : Benaglio (g), Naldo, Henrichs, Chadli, M.SyllaEntraîneur : L.JardimLyonA.Lopes (5) – Dubois (4), Marcelo (cap) (5), Denayer (5), Marçal (non noté) puis F.Mendy (12eme - 5) – Ndombele (5), Tousart (5), Aouar (4) puis Cornet (81eme) – B.Traoré (4), M.Dembélé (4), Terrier (non noté) puis Depay (40eme - 4)N'ont pas participé : Gorgelin (g), Tete, P.C.Diop, Y.FekirEntraîneur : B.Genesio
Lire la suite.
ORANGEFOOTBALLCLUB.COM

jeudi 21 février 2019
18:54 -

Mercato - Officiel : Courbis arrive à Caen !

Comme annoncé ces derniers jours, Rolland Courbis va bien intégrer le staff du Stade Malherbe de Caen pour épauler Fabien Mercadal. En grande difficulté en Ligue 1, le Stade Malherbe de Caen accueille Rolland Courbis . « Dans l’optique du maintien parmi l’élite, le Stade Malherbe a…
Lire la suite.
LE10SPORT.COM

12:47 -

Mercato Caen : Armougom a rempilé jusqu'en 2023 (Officiel)

Yoël Armougom a signé jeudi un nouveau contrat de deux années avec le Stade Malherbe de Caen. ...
Lire la suite.
TOPMERCATO.COM

mercredi 20 février 2019
13:55 -

Quel avenir pour Mbaye Niang avec Rennes ?

Prêté depuis l’été dernier au Stade Rennais, l’attaquant international sénégalais Mbaye Niang (24 ans) n’a pas spécialement l’intention de retourner en Serie A. Lié jusqu’en juin 2021 avec le Torino, le natif de Meulan ambitionne aujourd’hui de convaincre les Rouge et Noir de lever son option d’achat (15 M€). « C’est ce que j’essaie de faire, a expliqué l’ancien joueur de Caen et de Milan dans un entretien accordé à nos confrères de L’Equipe. J’ai envie de rester dans ce club où je me plais, où les joueurs sont mis dans des conditions telles qu’ils n’ont qu’à penser au foot. »L'ancien Caennais épanoui avec StéphanDepuis la prise de pouvoir Julian Stéphan, qui a succédé à Sabri Lamouchi comme entraîneur des coéquipiers de Benjamin André, Mbaye Niang dispose de davantage de temps de jeu, et il s’agit de continuer sur cette voie. « C’est un coach qui a confiance en moi, qui me met dans les meilleures conditions pour être performant, poursuit l’ex-Bleuet. Comme je marche à l’affectif, j’essaie de redonner par des prestations abouties et des buts (ndlr : 4 lors de cet exercice 2018-19 de Ligue 1). » En espérant que cela débouche sur un transfert définitif en Bretagne.
Lire la suite.
ORANGEFOOTBALLCLUB.COM

dimanche 17 février 2019
16:30 -

L1 : Mercadal, Laurey, Galtier, Der Zakarian… Les déclas qui claquent après les matchs de dimanche

Fabien Mercadal (entraîneur de Caen) : Le plus partageurOn a échangé à la mi-temps. On partage intelligemment pour apporter le maximum aux joueurs. C'est notre vent de fraîcheur, celui qu'on n'a pas pu avoir au Mercato hivernal avec de nouveaux joueurs. Cela ne va pas se faire en trois minutes. Il y a du travail qui a été fait avant par un staff, on espère que ce travail va payer avec la plus-value de Rolland (Courbis).Thierry Laurey (entraîneur de Strasbourg) : Le plus lucideOn avait bien commencé la rencontre, on avait la maîtrise du jeu et puis d'un seul coup, ça s'est arrêté. En deuxième période, on n'a pas été en danger, mais pour gagner un match, il faut être habile avec le ballon et force est de constater qu'on ne l'a pas été, que ce soit sur les centres, sur les corners, sur les coups francs... Bref, on n'a quasiment rien réussi.Le plus relativiste : Christophe Galtier (entraîneur de Lille)Je suis déçu pour mes garçons qui ont fait un match plein. On a essayé d'étouffer l'adversaire mais on n'a pas réussi à marquer. Face à un bloc-équipe très bas qui nous a laissé peu d'espaces, ça ne nous a pas souri. On se doutait que ça allait être un match difficile. Ce n'est pas un hasard s'ils prennent si peu de buts, perdent si peu de matches et s'ils sont en course pour l'Europe. Je suis déçu, mais je regarde aussi le classement. Il y a encore un écart conséquent avec ce concurrent direct pour les places européennes. Christophe Galtier et Michel Der Zakarian avant Lille - Montpellier[/caption]Le plus bétonneur : Michel Der Zakarian (entraîneur de Montpellier)On savait qu'on n'allait pas aller les chercher très haut. On voulait les attendre plus bas pour ne pas prendre de contres. Ils ont eu deux ou trois situations, mais dans l'ensemble, on a très bien manœuvré défensivement. Je suis très content de l'attitude de l'équipe, qui a gardé cette organisation défensive. (…) On arrête la spirale de Lille et je suis très content de ce que les joueurs ont produit.Le plus admiratif : Eric Bédouet (entraîneur de Bordeaux)Jimmy Briand a été fantastique dans ses déplacements, le jeu sans ballon, sa défense énergétique, l'accompagnement des jeunes. Il encourage, il montre l'exemple.Le plus frustré : Alain Casanova (entraîneur de Toulouse)Il y a énormément de frustration. Le derby était très important pour les supporters, pour nous au niveau des points. On fait une très mauvaise entame, on se met en difficulté en se tirant pratiquement une balle dans le pied très rapidement. (…) Dans notre situation, il faut provoquer la réussite, la chance, car cela se joue sur des petits détails. On a eu les occasions pour égaliser, pour gagner, mais ça ne sourit pas. Il faut forcer les choses et travailler encore plus.
Lire la suite.
ORANGEFOOTBALLCLUB.COM

samedi 16 février 2019
14:11 -

Mercato Caen : prise de contact confirmée avec Courbis

Comme évoqué vendredi (voir la brève d'hier à 20h16), Rolland Courbis pourrait d...
Lire la suite.
MAXIFOOT.FR

00:30 -

SM Caen - Mercato : Rolland Courbis répond aux rumeurs.

En grand danger au classement de Ligue 1 (19e avec 18 points), le SM Caen aurait pris contact avec...
Lire la suite.
FOOT-SUR7.FR

vendredi 15 février 2019
23:30 -

SM Caen - Mercato : Rolland Courbis annoncé aux côtés de Mercadal.

Avant-dernier de Ligue 1 avec 18 points en 24 journées, le SM Caen file un mauvais coton et se...
Lire la suite.
FOOT-SUR7.FR

19:55 -

Mercato : Rolland Courbis vers le SM Caen ? Il répond !

Annoncé dans le viseur du SM Caen, Rolland Courbis a donné quelques indications sur son avenir. 19e de Ligue 1, le SM Caen pourrait procéder à quelques changements afin de se maintenir dans l’élite. La direction normande songerait notamment à appeler Rolland Courbis à la rescousse afin…
Lire la suite.
LE10SPORT.COM

18:44 -

Mercato Caen : l'arrivée de Courbis serait imminente

Rolland Courbis devrait rejoindre les rangs du staff caennais, dans les prochaines heures. ...
Lire la suite.
TOPMERCATO.COM

18:13 -

Mercato Caen : Tutu a signé son premier contrat pro (Officiel)

Brice Tutu (21 ans) a paraphé un premier contrat professionnel avec le SM Caen. ...
Lire la suite.
TOPMERCATO.COM

dimanche 10 février 2019
20:00 -

Emiliano Sala : L’hommage très émouvant de Patrice Garande à Emi

Ancien entraîneur du Stade Malherbe de Caen, Patrice Garande avait contribué à faire venir Emiliano Sala en janvier 2015 lors du mercato d’hiver alors que le club bas-normand était dernier de Ligue 1 et semblait promis à la descente. Mais grâce notamment à l’attaquant argentin, prêté par Bordeaux, le SMC avait réussi un incroyable come-back …
Lire la suite.
FOOTRADIO.COM

lundi 04 février 2019
18:18 -

Mercato - Angers : Manzala prêté en Israël

Pisté par le Stade Malherbe de Caen, Harrison Manzala (24 ans, 8 matches en Ligue 1 en 2018-2019) va être prêté pour six mois au Maccabi Petah Tikva, actuel onzième de la division 1 israélienne...
Lire la suite.
MADEINFOOT.COM

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. Suiv.
  7. >>
2